Comment piloter voiture de sport
Tout sur les voitures de sport » Comment conduire une voiture de sport ?

Comment conduire une voiture de sport ?

Prendre le volant d’une voiture de sport, pour la vie de tous les jours ou sur circuit, n’est rien d’autre que de l’adrénaline. Les lois sont nombreuses lorsqu’il s’agit de conduire en toute sécurité sans effrayer vos passagers et vous-même. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas apprendre à conduire une voiture sportive en toute sécurité. Des écoles de pilotage existent dans ce but, pour vous apprendre à respecter la route, à respecter votre voiture et à respecter vos limites lorsque vous conduisez à grande vitesse.

Les voitures de sports ont été construites dans un souci de vitesse et d’agilité : leur histoire est longue et les performances ne sont pas arrivées en un jour. Bien qu’une formation de pilotage soit pratique, elle coûte souvent relativement cher.

Apprendre à conduire vite ne signifie pas apprendre à conduire de manière imprudente. Prendre des virages n’a jamais été aussi amusant qu’avec une belle voiture sportive et, grâce à ce guide, vous pourrez apprendre à conduire bien mieux que vous ne l’auriez imaginé.

Quelques conseils pratiques

Appréhendez les tournants

Comment piloter tournant voiture de sport
Pilotage dans les tournants

La conduite d’une voiture de sport est une discipline, dont une partie consiste à se préparer. Lorsque vous vous concentrez sur la douceur de la conduite, vous êtes en mesure de conduire rapidement tout en restant en sécurité. Vous devez être en phase avec votre voiture sportive, sentir chaque grondement et chaque vibration afin de savoir ce qu’elle va faire ensuite et comment elle va réagir. Lorsqu’il s’agit de prendre des virages, vous devez être prêt.

Le rétrogradage doit toujours se faire avant de prendre un virage et en ligne droite. L’équilibre doit aussi intervenir avant, et vous pouvez vous entraîner à équilibrer votre voiture de sport sur un rond-point normal à une vitesse régulière. Cela vous permettra d’apprendre la sensation et la façon dont son poids se répartit à l’approche, au freinage et au virage.

Prenez votre temps

Même s’il est tentant de rouler à toute allure en ville, il est important d’être patient. Les voitures de sport sont souvent plus performantes que leur conducteur. Vous devez donc apprendre à réagir et à accélérer progressivement pour éviter tout accident. Faites toujours une pause avant de faire quoi que ce soit pour que vous ne soyez pas paniqué par la vitesse élevée.

Lorsque vous conduisez, vous devez être patient. Vous voulez pousser votre voiture sport à la limite de sa vitesse, mais vous voulez le faire avec patience, même si elle est équipée de pneus hautes performances. Freinez, tournez et accélérez toujours une fois dans un virage et si vous faites l’une de ces choses deux fois, alors vous devez chercher ce que vous faites de mal. Les voitures sportives d’aujourd’hui sont bien équipées. Apprenez les réactions de la voiture et faites les choses petit à petit.

Pensez à utiliser vos freins

Comment piloter freins voiture de sport
Freins Porsche GT2RS

La conduite haute performance exige que vous conduisiez vite, mais en toute sécurité. Vous ne pouvez pas le faire si vos pieds s’acharnent sur la pédale de frein pour arrêter la voiture. Vous devez être décisif dans vos mouvements et traiter vos entrées comme vous le feriez avec une éponge : pressez lentement et ne paniquez pas ! Presser dans les virages n’est pas une conduite sûre, même si cela peut paraître un peu fou. Prenez votre temps, freinez à temps et faites-le avec parcimonie.

Équilibrez votre accélérateur

Maîtriser le contrôle de l’accélérateur est vital pour une conduite rapide. C’est l’une des leçons les plus essentielles que vous apprendrez aussi dans les écoles de sport. Si vous accélérez, le poids va à l’arrière de la voiture, et lorsque vous appuyez sur le frein, le poids se trouve à l’avant du véhicule. Chacune de ces règles de conduite performantes affecte l’adhérence. C’est pour cette raison qu’il est si important d’utiliser correctement l’accélérateur. Vous devez maintenir un accélérateur neutre lorsque vous prenez un virage, ce qui signifie que vous devez éviter de mettre la voiture en roue libre sans appuyer sur la pédale. Tout véhicule à hautes performances doit se conduire comme s’il était sur des rails : en douceur, avec précision et en utilisant correctement l’accélérateur.

La première règle de la conduite rapide concerne la gestion du transfert de poids du véhicule. Dans la mesure du possible, vous devez vous assurer que le châssis de la voiture reste plat, sans pression sur un pneu en particulier. Sinon, cela crée une inclinaison qui met trop de pression sur une zone du véhicule. Vous devez conduire comme si vous aviez un verre d’eau sur le tableau de bord de la voiture, et votre conduite doit être suffisamment équilibrée pour que l’eau ne se renverse pas. C’est ainsi que vous savez que vous conduisez de la bonne manière. En essayant encore et encore, vous arriverez à un niveau de pilotage suffisant que pour vous amuser prudemment sur la route. De plus, si votre voiture de sport est équipée d’un turbo, vous pourrez être extrêmement satisfait du bruit qu’il fait.

Soyez attentif aux autres conducteurs

Les voitures de sport sont très remarquées, alors ne soyez pas surpris si les gens vous regardent avec étonnement. Mais, plus important encore, il y a des conducteurs qui ne pourront pas résister à l’envie de faire la course avec vous, surtout lorsqu’ils possèdent leur propre voiture à hautes performances.

Vous êtes peut-être l’un d’entre eux, et si vous êtes un accro à l’adrénaline, rappelez-vous que les courses ne sont pas faites pour la circulation quotidienne en ville, alors faites attention aux autres conducteurs.

La conduite sportive en 9 étapes

Comment mieux piloter voiture de sport
Pilotage Audi
  1. Accélérez en douceur, mais plutôt de manière agressive. Lorsque vous accélérez dans une voiture de sport, appliquez l’accélérateur progressivement et non de manière saccadée, notamment en sortie de virage. Ainsi, le véhicule ne sera pas déstabilisé. Dans les voitures de sport très puissantes, cela est particulièrement important, car l’augmentation soudaine de la puissance peut provoquer une instabilité.
  2. Gardez les deux mains sur le volant, sauf si vous changez de vitesse. Tenez le volant à 3 et 9 heures. Lorsque vous prenez un virage, évitez de faire glisser vos mains autour du volant à mesure que vous le tournez. Gardez plutôt vos mains dans la même position, même si vos bras se croisent. Il peut être difficile de s’y habituer au début, mais cela vous permet de toujours savoir où se trouve la position droite du volant.
  3. Changez de vitesse au plus proche du rupteur si votre moteur est à haut régime. La plupart sont à aspiration normale et ont un régime relativement élevé, entre 6 500 et 9 000 tr/min. Souvent, la puissance maximale est atteinte juste avant ou à la ligne de rouge. Bien entendu, certaines voitures, comme la Porsche 911 Turbo, produisent beaucoup de puissance et de couple à bas régime et n’ont pas besoin d’atteindre un régime aussi élevé avant de passer à la vitesse suivante.
  4. Passez les vitesses rapidement, mais en douceur. Ne passez pas le levier de vitesses en trombe d’un rapport à l’autre lors des changements de vitesse. Au contraire, passez les vitesses aussi doucement que possible, en marquant une pause d’une seconde entre les vitesses avant de faire glisser le levier vers la vitesse suivante. Vous réduirez ainsi l’usure mécanique et rendrez la conduite plus agréable. Évidemment, nous parlons ici de boites de vitesse manuelles.
  5. Adaptez le régime du moteur au rapport dans lequel vous rétrogradez. Lorsque vous ralentissez en vue d’un virage et que vous passez à la vitesse inférieure suivante, donnez un coup d’accélérateur pour faire monter le régime moteur au niveau où la vitesse inférieure va placer le régime moteur.
  6. Utilisez la méthode du talon et de l’orteil lorsque vous freinez et rétrogradez simultanément. Cette méthode consiste à faire pivoter le pied sur le frein vers la pédale d’accélérateur pour donner un coup d’accélérateur et augmenter le régime tout en continuant à freiner. Il s’agit d’une technique de conduite avancée, mais elle rendra votre conduite plus souple et plus rapide et réduira l’usure des composants mécaniques de la voiture.
  7. Ralentissez la voiture avant d’entrer dans le virage. Lorsque vous approchez d’un virage, finissez de freiner avant d’entrer dans le virage. Si vous devez freiner pendant un virage pour réduire votre vitesse, vous risquez de perturber la stabilité du châssis du véhicule en raison du transfert soudain du poids vers l’extérieur du virage. Utilisez les freins à l’entrée du virage pour transférer le poids vers l’extérieur du virage.
  8. Dans les virages, regardez où vous allez et non où vous êtes. Si vous vous déplacez rapidement dans un virage, gardez les yeux sur la route pour savoir où la voiture se dirige.
  9. Ne commencez pas à accélérer à fond avant d’avoir dépassé l’apex du virage (la partie du virage où l’arc commence à s’incurver vers la sortie). Appliquez l’accélérateur en douceur afin de ne pas perturber le calme du véhicule. Si vous mettez trop de gaz avant la sortie du virage, vous risquez de provoquer un survirage, autrement dit, que le train arrière perd de l’adhérence et se dirige vers l’extérieur du virage. Parfois, le survirage est un effet souhaitable, surtout dans une voiture de sport, et peut rendre la conduite plus amusante s’il est contrôlable. Cependant, il peut aussi être dangereux.

Chris

Passionné par les voitures depuis tout petit et, par la suite, par le SEO, j'ai combiné mes deux passe-temps pour ne faire qu'un et réunir une poignée d'amis autour d'un projet.

Ajouter un commentaire